Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Exceptionnelle cette tempête du 24 Janvier 2009 ?
 
Les excès climatiques en France depuis 1700


HIVER 1708-1709. Il gèle à partir d'octobre jusqu'au printemps (- 17,5 °C à Marseille en janvier). Un « grand hiver » suivi d'inondations en été.
HIVER 1775-1776. La Seine est prise par les glaces : - 19 °C à Paris, - 22,5 °C à Nancy.
HIVER 1788-1789. 86 jours de gelée en continu à Paris. - 21,8 °C le 31 décembre
HIVER 1794-1795. - 23,5 'C à Paris, le 25 janvier 1795. 64 jours de gelée dont 42 consécutifs.
HIVER 1812-1813. 63 jours de gel à Paris.
HIVER 1829-1830. 97 jours de gelée. La totalité des fleuves et rivières est prise par la glace. La neige recouvre toute l'Europe.
19 AOÛT 1845. Tornade à Rouen ; 95 morts et des centaines de blessés.
HIVER 1870-1871. 60 jours de gelée.
HIVER 1879-1880. Un des plus rudes que la France ait connu : 75 jours de gel. - 27 °C à SaintMaur,      - 26 °C à Troyes, - 28 °C à Orléans.
HIVER 1890-1891. Vague de froid de novembre à février. - 25 °C à Paris en janvier. Sols gelés jusqu'à I mètre de profondeur.
10 SEPTEMBRE 1896. Tornade sur Paris : cinq morts.
XXème siècle
ÉTÉ 1900. 37 °C à Paris en juillet, 28 °C en octobre.
ÉTÉ 1904. 30 °C à Marseille pendant 42 jours.
OCTOBRE 1923. Tempêtes avec des rafales de vents de 200 km/h sur tout le littoral.
DU 20 AU 25 DÉCEMBRE 1925. Succession de tempêtes sur tout le pays.
DU 26 AU 27 FÉVRIER 1927. Tornade en Touraine.
23 JUILLET 1921 Tornade à Montélimar : le rapide Marseille-Lyon déraille.
HIVER 1928-1929. - 21 °C à Reims, - 20 °C à Metz, - 22 °C à Strasbourg. 70 jours de gelée.
ÉTÉ 1928. 37 °C à Lille mi-juillet, 39 °C à Ajaccio et à Bordeaux en août.
HIVER 1939-1940.- 23 °C à Reims, - 20 °C à Nancy et à Dijon, -15 °C à Paris.
ÉTÉ 1947. Une canicule commence fin avril et dure jusqu'à fin septembre. Début juin : 30 °C à Paris.
ETÉ 1949. 32 °C à Paris et à Montpellier en avril, 40 °C à Cognac en août,36 °C à Bordeaux début septembre.
DU 27 AU 30 SEPTEMBRE 1952. Un ouragan balaye la France de la Touraine au Nord-Est : vents de 185 km/h à Tours, 150 km/h à Paris.
HIVER 1955-1956. Vague de froid historique début février: - 35 °C en Corrèze, - 18 °C à Saint-Tropez enfoui sous un mètre de neige. 125 morts en France. Tempêtes à Belfort avec des vents de 252 km/h.
HIVER 1962-1963. Gelées du 13 novembre 1962 à début mars 1963.
ÉTÉ 1976. Sécheresse exceptionnelle sur toute la France. Elle débute en automne 1975 et dure jusqu'en août 1976.
DU 6 AU 8 NOVEMBRE 1982. Tempête sur le sud de la France. 13 morts.
7 juin 1987. Ouragan sur la côte Atlantique, la Bretagne, les côtes de la Manche avec des rafales de vents de 220 km/h. 9 morts, une dizaine de blessés.
JANVIER-FÉVRIER 1990. Série de tempêtes et de pluies diluviennes dans le nord et l'ouest de la France avec des vents de 150 à 180 km/h: 81 morts, 8 millions d'arbres arrachés.
HIVER 1996-1997. Vague de froid le 23 décembre. La neige recouvre la Corse, la vallée du Rhône, le Languedoc-Roussillon.Températures de - 10 °C dans le nord de la France. Le froid tue 26 personnes.
DU 26 AU 27 DÉCEMBRE 1999. Violentes tempêtes sur toute la France avec des rafales de vents de 200 km/h : 92 morts, 270 millions d'arbres détruits.
XXIème siècle
ÉTÉ 2003. Plus de 35 °C pendant 10 jours consécutifs. La canicule tue 15 000 personnes en France.
ÉTÉ 2006. Un épisode caniculaire fait 2 000 morts en France.

(Source: Le Climat et ses excès, Roger Dubrion, éditions Féret) Publication Le Figaro n° 20064 du 31 janvier 2009

*
Des tempêtes de tous temps à toute époque

De quoi nourrir l'argumentaire des sceptiques qui veulent battre en brèche les discours alarmistes sur le réchauffement climatique des experts du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), une structure créée par l'ONU et l'OMM.

Les cassandres du changement climatique trouvent au contraire, dans ces événements, les preuves du réchauffement.

Des étés accablants ou glacials, des hivers polaires ou trop cléments, des tempêtes d'automne, d'hiver ou de printemps, il y en a toujours eu et, de des météorologues et climatologues il y en aura toujours.

Étés comme hivers se suivent sans ressembler forcément aux saisons précédentes.

C'est justement ce qui caractérise notre climat, fait de contrastes saisonniers et de variations rapides.

« Les phénomènes climatiques extrêmes isolés ont peu de signification. C'est de leur répétition sur le long terme que l'on tirer un enseignement, explique Eric Mas. Il ne faudrait pas confondre météo et climat. La météo s'intéresse au court terme, aux joursqui viennent; le climat se définit avec des moyennes sur des régions plus étendues et des durées plus longues. »

Et autant les prévisions météorologiques sont précises à brève échéance et rapidement vérifiables, autant les scénarios climatiques, plus complexes à mettre en oeuvre, sont approximatifs dans l'espace, le temps et l'intensité.

Ainsi, une étude réalisée par les chercheurs du bureau météorologique britannique de Hadley, publiée dans la revue Science en août 2007, prévoit-elle un fort réchauffement pour 2009 et les dix années suivantes.

Entrait de la Publication du Figaro n° 20064 du 31 janvier 2009
 
 
La leçon des départements d'outre-mer
 
Aux Antilles en effet, les habitants ont une longue pratique des ouragans qui balayent sporadiquement l'océan Atlantique. Même chose à la Réunion

Les Français insulaires ont adapté leur comportement et élaboré, au fil du temps, au fil des drames, cette culture du risque qui fait encore défaut en métropole.
Cyclones, éruptions volcaniques ou tremblements de terre sont autant de jalons historiques qui ont induit un comportement plus humble face aux déchaînements naturels.

Alors aujourd'hui, face à ces foucades de la terre ou du ciel, les plans de secours sont rodés de longue date et réactualisés régulièrement.

En Martinique, a été mis en place un enseignement dédié aux risques. "On explique aux enfants ce qu'est un cyclone", explique Régine Pam, déléguée académique aux risques majeurs. Pour tous, à tous les niveaux, il y a des cours sur les conséquences de l'aléa sur la population et les comportements à observer avant, pendant et après. A La Réunion, aussi rituellement que des voeux, le préfet répète jusqu'au rabâchage les consignes de sécurité au début de chaque saison cyclonique.

Dans ces îles, chacun connaît la procédure d'information et d'alerte qui s'articule en plusieurs temps et plusieurs couleurs.
Une première phase est déclenchée quelques jours avant ce qui n'est encore que l'éventuel passage du cyclone. Lors de cette préalerte (jaune), les habitants font des réserves d'eau, de nourriture, de bougies. C'est la ruée dans les grandes surfaces.
Puis, à vingt-quatre heures du passage, vient l'alerte orange, avec pour consigne de base : "Protégez-vous." Etablissements scolaires et crèches ferment. Les habitants calfeutrent portes et fenêtres, ramassent tout ce qui pourrait se transformer en projectile.
A l'approche du cyclone, l'alerte devient rouge. Les insulaires ont alors trois heures pour rentrer chez eux et des abris sont prévus par les mairies pour ceux qui habitent des logements trop fragiles. Toute circulation est formellement interdite, sauf pour les services d'urgence.
A la Martinique s'ajoute une gradation supplémentaire, violette, au moment du passage du cyclone. Chacun reste alors l'oreille collée à sa radio à piles, dans l'attente de l'autorisation de sortir.
Après la levée de l'alerte, une phase de sauvegarde est maintenue quelque temps, en raison des dangers qui subsistent, liés notamment à l'état du réseau routier, aux fils électriques tombés à terre, aux radiers submergés, etc.

Extrait du journal Le Monde




Voici celui qui m'est resté en mémoire, "Jenny" j'avais 10 ans.

Le 28 février 1962 le cyclone Jenny va mettre un terme à la quiétude réunionnaise.
Le matin il faisait très beau, puis le ciel est denevu jaunâtre et le vent s'est levé.
C’est sur une île à peine prévenue que fond le météore. Il arrive si vite que la population n’aura pas le temps de se mettre à l’abri.

Le bilan de trente-sept morts et cent cinquante blessés aurait pourtant pu se révéler beaucoup plus lourd.
Et pour ma part une chose qui m'a beaucoup impressionée c'est une belle maison crèole qui avec le vent a été  soulevée et emportée avec ses occupants et est tombée dans le ravin à une centaine de mètres en contrebas

Il ne s’explique que par la courte durée du paroxysme : moins de deux heures pendant lesquelles le vent atteindra puis dépassera les 250 Km/h.

La soudaineté et l'imprévision de ce cyclone a eu ces conséquences.  Au milieu de la tourmente, sur la piste de Gillot, se tient un avion dont les moteurs tournent encore. C’est le Super-Starliner d’Air France qui est arrivé de Maurice au petit matin.

Le pilote de l’appareil a été lui aussi surpris par la soudaineté du cyclone. Tous les passagers étaient à bord et il s’apprêtait à faire décoller l’avion quand les premières rafles ont frappé l’appareil. Mais comment se fait-il que cet appareil se trouve en plein milieu de la piste ?

En fait un avion, lorsque le temps est à la tempête, est plus en sécurité au sol que dans les airs et Jenny se trouve trop proche pour que l’avion puisse fuir. Pire : le temps que le Starliner quitte le bout de la piste pour se rendre au parking, le vent est devenu trop violent pour que l’on puisse débarquer les passagers. Alors le commandant procède à la seule manoeuvre possible en pareille circonstance : il se place face au vent, fait tourner les moteurs, relève les volets et bloque les roues de l’appareil. Le commandant de bord espère ainsi se maintenir en place, et résister à la tempête.

Les rafales de 278 kilomètres heure, ne pouvant certes pas démolir l’avion, le secoueront néanmoins sérieusement. Quant aux passagers, ils n’en mèneront pas large et passeront une bien mauvaise heure.

C’est au moment du passage de l'oeil du cyclone sur l'île et profitant de l’accalmie que le commandant va faire sortir les passagers, puis orienter le Starliner dans l’autre sens pour faire face au vent inverse. L’avion résistera encore. Enfin dans la soirée, l’avion s’envolera vers Madagascar avec ses passagers remis de leurs émotions


 

Question pourquoi le nom de Klaus au cyclone du 24 janvier 2009 ?

C’est une étudiante allemande de l’université de Berlin qui a eu l’idée de donner des prénoms aux dépressions et aux anticyclones pour rendre les cartes météorologiques plus lisibles. Pour les dépressions, ce prénom sera masculin les années impaires et un prénom féminin les années paires. Pour les anticyclones, on utilise la convention inverse. Et l'Institut météorologique de l'Université de Berlin a gardé cette idée.
Donner des noms à haute et basse pression a une longue tradition Depuis 1954, l'Institut de météorologie de l'Université Libre de Berlin l'a fait. Chaque plus haute ou plus basse que les influences (au milieu) météorologique européen obtient un nom féminin ou un nom masculin. Vous pouvez les voir dans de nombreux exposés météorologiques dans les journaux, sur les radios et la télévision-stations.



L'institut de météorologie allemand a donné à la tempête en cours de formation le nom de « Klaus » en l'honneur de Klaus Schümann. Mais qui est-il ce Klaus S ???


Source le blog  http://www.cadichon001.com

Vous souhaitez me donner vos impressions, commenter cette page il vous faut retourner sur le blog et laisser vos appréciations sur la dernière publication "ajouter un commentaire"
Pour retourner à l'accueil c'est
ICI


Après la tempête

Voici 3 ou 4 maisons avant chez nous le fil électrique cassé celui qui nous a privé d'électricité + de 6 jours



Le véhicule de l'équipe d' ERDF qui était parti au fossé



A la maison un seul arbre est tombé









Chez notre voisin les arbres formant la haie n'ont pas résisté



Au cimetière de Saint Créac non plus










Dans un rayon de 20 km des arbres par terre ou étêtés , il y en avait pratiquement à toutes les maisons en voici quelques uns














Comme un problème n'arrive jamais seul le Gers est sorti de son lit









Une petite promenade dans notre chemin (notre rue car notre adresse est Chemin de ...) quelques jours après la tempête



















Vous souhaitez me donner vos impressions, commenter cette page il vous faut retourner sur le blog et laisser vos appréciations sur la dernière publication "ajouter un commentaire" Pour retourner à l'accueil c'est ICI



Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le temps des Fleurs
  • Le temps des Fleurs
  • : Les fleurs de chez nous au fil du temps, je partage avec vous mon jardin en publiant des photos et quelques informations sur les plantes. Toutes les photos sont faites uniquement dans le jardin et sont publiées à la date de la prise de vue.
  • Contact

Profil

  • Marithé
  • Si lors de mes études à La Réunion il y avait eu, à l'époque, la possibilité de m'orienter vers des études horticoles, c'est cette voie que j'aurais choisie.
 Voilà pourquoi aujourd'hui je suis heureuse d'apprendre et de pratiquer en amateur
  • Si lors de mes études à La Réunion il y avait eu, à l'époque, la possibilité de m'orienter vers des études horticoles, c'est cette voie que j'aurais choisie. Voilà pourquoi aujourd'hui je suis heureuse d'apprendre et de pratiquer en amateur

Traduire ce Blog


 
 

Recherche

*

" Le temps des Fleurs "
est aussi le jardin du geai Noé
Un clic sur l'image ci-dessous
pour visiter le blog du geai libre.
 

Image hébergée par servimg.com

.::.
" Florilège des Photos
de Marithé et Alain"


Un clic sur l'image ci-dessous
pour visiter le blog avec d'autres photos


Carte visite Florilege
.::.

Nos blogs thématiques
rassemblés sur

Carte-visite-Tout-en-un.jpg
.::.
 
 

Equidistant des villes de Auch et Agen.
Le choix climatique est Agen car à la maison
l'influence des Pyrénées est très faible
.::.
 

Latitude: 43° 53' 08" N
On trouve sur le même parallèle

Nimes - Cannes

.::.

 

 

.::.
 
***


  ¤-¤  

 

 


  •  

Archives

Les aides à la dénomination

Ils sont passés par ici et apporté leur aide à la dénomination d'une fleur, d'un insecte etc.
Voici un lien vers les blogs de ces sympathiques visiteurs



Bruno Le monde de Macewan Fleurs - Insectes
Catssy Les Secrets d'Arduinna Fleurs
Cécile Ombrosoparacloucycle Insectes
Céline m Carnets de Jardin
Fleurs
Danielle DMD Quatre mains au Jardin Fleurs
Elvy Chez Elvy la Poitevine Fleurs
Foise Blog Végétal
Fleurs - Insectes
Hervé Le Penstemon
Fleurs
Lècia Lècia Jardin
Fleurs
Lucie Le jardin de Lucie Insectes
Magali Sable Emouvant Insectes
Marie France Récif Tapete
Insectes
Martine Martine's Orchids Garden
Fleurs
Papylou Un autre regard sur la nature
Insectes
Patrice Euphorbia Fleurs
Richard du Nord Araignées de Waterloo... Araignées
Roger Nature Lilliputienne Insectes
Roselyne Le jardin de Roselyne Fleurs
     
Merci aussi à ceux qui avec leurs commentaires ont apporté des informations complémentaires.


Puzzles

  24 puzzles 2008

Oiseaux-Fleurs-Papillons-Paysages à télécharger

les puzzles après téléchargement  doivent être décompressés

Décompresseur gratuit 7-Zip

01  02  03  04

05  06  07  08

09  10  11  12

13  14  15  16

17  18  19  20

01_M  02_M  03_M  04_M

 


 

 


 

*